Faceserial : L'AIDE MENAGÈRE

Faceserial : feuilleton pour Facebook en 3 actes et 21 tableaux

Acte1 Les prémices / scène 4 remarque sur des heures non payées

Le décor
le bureau de Marie

Les personnages
Jules   Marie  Rose la salariée

résumé des épisodes précédents : Jules et Marie Versuselle deux retraités de 84 et 76 ans ont été assignés aux prudhommes par leur aide ménagère. <== précedent suivant==>


Marie travaille à son bureau, Rose ouvre la porte, Marie arrête son travail et se retourne :



J’ai fini Madame, j’ai pointé, Mais j’ai quelque chose à vous dire…


 



oui je vous écoute.



Avec votre absence en juillet, il me manque 10 heures sur mon mois…

 
le visage fermé parle fort  : Vous étiez en congés payés, Rose, et vos congés payés sont indemnisés chaque mois  à hauteur de 10% de votre salaire horaire brut pour les heures travaillées, vous avez donc déjà été indemnisée pour la première quinzaine de juillet. Par ailleurs, nous sommes revenus  Dimanche, vous deviez reprendre votre travail le Lundi 16 et vous êtes venue vendredi 20. Enfin il me semble que vous vous êtes déjà payée depuis janvier avec les temps complémentaires…

Rose sort en claquant la porte, Marie reste pensive devant sa machine. Jules ouvre la porte à son tour :


J’ai entendu une dispute, que se passe-t-il ?

 C’est Rose, pour un peu elle nous réclame de lui repayer ses congés payés, elle ne comprend rien, elle n’a pas réalisé  que son employeur décide de ses dates de congés, que nous nous sommes absentés pendant ses congés, comme le boulanger quand il ferme sa boutique, que ses congés sont déjà payés pour cette année depuis Mai avec sa prime. C’est sûr c’est difficile à gérer, il n’y en a pas beaucoup qui mettent la prime de coté et quand les congés arrivent l’argent est dépensé.



calme toi, tu lui as expliqué qu’a-t-elle répondu ?



Rien elle est partie en claquant la  porte ! De plus elle tombait mal, l’admr m’a téléphoné, il y a encore 3 heures de temps complémentaires sur juin, ça devient une habitude je lui ai fait comprendre que je savais.

 



et alors qu’a-t-elle dit ?

 

Rien, je t’ai dit, de toutes les façons, elle change,  elle a changé sa signature à cause d’un sac d’embrouille avec son mari et sa fille, elle doit préparer sa retraite, et ils mettent la pression sur elle .
Nous allons réviser à la baisse l’indemnité de départ à la retraite qu’on avait envisagée. Si elle triche avec ses temps complémentaires ce sera l’indemnité légale et cela n’ira pas plus loin : entre 200 et 300 euros avec ses onze ans d’ancienneté pour 4 heures hebdomadaires.


 avec un sourire moqueur :

Et bien je vois que tu atterris enfin dans ta relation avec Rose. Je t’ai toujours dit que cette relation de copinage n’était pas saine. Tu vois aujourd’hui où vous en êtes…

 
tu avais raison, mais une aide à domicile, elle travaille chez toi, tu la paie mais  elle vient t’aider, c’est une relation singulière qui n’a rien à voir avec un emploi salarié dans une entreprise. Evidemment quand je travaillais je n’avais pas ce type de relation avec mes subordonnés. Ils étaient d’abord les salariés de l’entreprise, Cela déshumanise la relation.






Certificat de dépôt horodaté N°D25229-15175   auprès de l’Agence des Dépôts Numériques